Qui est Abilio Diniz, magnat brésilien au cœur du duel entre Carrefour et Casino?

Qui est Abilio Diniz, magnat brésilien au cœur du duel entre Carrefour et Casino?

Le premier supermarché créé à la fin des années 50

La boulangerie familiale est appelée Pão de Açúcar, en référence Pain de Sucre de Rio-de-Janeiro. Pour améliorer son propre groupe, Abilio Diniz (latribune) a pris exemple sur la réussite de Carrefour, dont il a côtoyé les créateurs en 1974. La boulangerie ouverte par le père d’Abilio Diniz est la 1ère pierre du Grupo Pão de Açúcar (GPA).

Abilio Diniz, un patron qui a traversé les crises

A la fin des années 1990, un rapprochement financier et commercial s’opère entre le groupe tricolore Casino et GPA. Durant de l'élection présidentielle de 1989, un groupuscule "d'extrême gauche" prend en otage Abilio Diniz. Délivré au bout d'une semaine, l’homme restera traumatisé par cette événement. Abilio Diniz conçoit un plan de sauvetage drastique permettant de sauver le groupe, qui cède les activités qu'il possède dans la péninsule ibérique, congédie 20 000 employés et ferme 1/3 de ses supermarchés.

C’est en Amérique du Nord qu’Abilio Diniz désire parfaire ses connaissances en économie. En 1956, Abilio Diniz entre dans une grande école de management dans sa ville natale, d’où il sort diplômé. Enfant, il s’est initié aux arts martiaux afin de ne plus être une victime.

La société d’investissement Peninsula, fondée par la famille Diniz, annonce en décembre 2014 son arrivée au capital de la filiale brésilienne de Carrefour, à hauteur de 10 pour cent. Abilio Diniz consacre son temps à BRF et recherche de nouvelles opportunités d’investissement depuis son départ du groupe GPA. Epaulé par un associé de premier plan, Abilio Diniz retrouve le circuit de la distribution au Brésil à la veille de ses 80 ans.